Boule-de-cristal-futur-ecommerce-studioparticulier-paris
News

Je vois… je vois…

Quel sera l’e-commerce de demain ? Prendra-t-il le pas sur le commerce physique dans les années à venir ? Nombreux sont les commerçants et e-commerçants qui aimeraient avoir les réponses à cette question. En effet avant d’investir dans une nouvelle technologie tout le monde aimerait bien savoir s’il s’agit d’un futur « iPhone » , ou s’il s’agit plutôt d’une nouveauté catégorie Mini-Disc, Google glass ou Segway.

2017 fut riche en enseignements: les pures players ont investi les espaces physiques voire carrément racheté des Brick and Mortar. Amazon avec Whole Foods, ou plus proche de nous Spartoo avec André. Et les adeptes du carrelage et des rayons se sont découvert une passion pour l’espace virtuel. Même le luxe, l’un des acteurs les plus récalcitrant envers le e-commerce a ouvert plusieurs plateformes de vente en ligne Isabel Marant, Berluti ou Céline. Ne reste que l’irréductible Gaulois Chanel et le plus invasif des Irlandais Primark à ne pas vouloir de cet espace de vente.

Pas de quoi simplifier les prévisions mais livrons-nous à l’exercice. Que nous réservent les années à venir ? Vous êtes prêt(e)s ? Fermez les yeux, je vois… je vois…

*les prédictions ci-dessous sont classées des plus probables aux plus spéculatives et n’engagent en rien la responsabilité du Studio Particulier qui ne pourra être tenu responsable de mauvais choix d’investissement.

À court terme (0 à 3 ans) 

court-terme-projection-2018-studioparticulier-paris

  • L’entrée de nouveaux acteurs du e-commerce chinois comme Tmall ou JD… et inversement.
  • La généralisation du one click payment, tombé dans le domaine public au dernier semestre 2017.
  • Le paiement de vos e-achats en bitcoin ou autre crypto-monnaies devrait devenir possible sur de plus en plus de sites marchands.
  • La part du mobile allant de plus en plus grignoter ce qu’il reste du traffic desktop le nombre d’images devrait augmenter sensiblement (sur le modèle asiatique) et la vidéo pourrait se généraliser pour prendre le pas sur les parties écrites de vos sites e-commerce (hormis mentions obligatoires).
  • Le premier niveau de contact avec la relation client d’un site e-commerce sera entièrement pris en charge par des bots. Nombre de questions clients sont de l’ordre d’une information qu’ils ont en leur possession ou qu’ils pourraient avoir en moins de 3 clics quand ils sont connectés à leur compte.
  • Les abonnements livraison sur le modèle de Prime pourraient se généraliser ou du moins se répandre sensiblement. Un abonné Prime dépenserait 2 fois plus (1300$ par an) qu’un client classique chez Amazon.
  • Les applications du type « Screenshop » devraient se généraliser et être plus fréquemment utilisées par les client(e)s. A moyen terme il pourrait même être possible de les voir s’intégrer directement au moteur de recherche des sites e-commerce pour faciliter la recherche d’un produit similaire.

À moyen terme (3 à 5 ans)

moyen-terme-projection-2018-studioparticulier-paris

  • La livraison se fera uniquement via des livreurs ou des formes d’entreprises type Uber/Deliveroo/Chronopost 7j/7 avec des amplitudes horaires de 6h à 22h.
  • L’AI et les montagnes de DATA que possèdent vos marques/plateformes favorites devraient permettre une personnalisation de tous les instants une fois loggué/reconnu. Dites adieu au fashion faux pas !
  • Les entreprises diminueront les retours grâce à des outils permettant d’essayer virtuellement les produits achetés online (via la réalité virtuelle ou la réalité augmenté à l’instar du miroir récemment breveté par Amazon). Si le make-up est en passe d’y arriver il y a de fortes chances pour que ce soit aussi le cas du prêt à porter.
  • Le machine learning couplé à un assistant virtuel se transformera en parfait personal shopper qui vous dira ce qu’il faut acheter en fonction des tendances (possibilité d’ajouter la voix de C.Cordula en option payante).

À plus long terme (5 ans et +)

long-terme-projection-2018-studioparticulier-paris

  • Diminution du nombre de marketplace, mais celles qui existeront seront de plus en plus puissantes et de plus en plus de marques seront présentent sur les marketplaces leader.
  • Le V-commerce (vocal commerce) challengera le M-commerce (mobile commerce). Si le mobile ne disparaîtra pas, son utilisation devrait se faire principalement par la voix.
  • L’achat de vêtements dématérialisés que vous pourrez imprimer à domicile via des imprimantes 3D, plus de problème de livraison.

2019…

Réalistes ou non, nous vous donnons rendez-vous l’année prochaine pour cocher les prophéties qui se sont réalisées et celles qui sont encore attendues ! En attendant il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une belle et heureuse année 2018 !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©StudioParticulier