zara-realiteaugmente-studioparticulier-productiondecontenus-ecommerce
News

Et si l’avenir du e-commerce était la RÉALITÉ augmentée.

Comme beaucoup vous pensez que la réalité augmentée sert à se prendre en photo avec une couronne de fleurs sur la tête comme sur Snapchat ou Instagram. D’autres personnes, notamment dans le secteur du e-commerce, ont saisi tout son potentiel ROIste. Qu’elle soit virtuelle(1) (VR) ou augmentée(2) (AR) cette option de présentation produit lève bien des freins à l’achat online et ouvre aussi de nouvelles possibilités.

« Je préfère essayer le produit »

Je suis sûr que vous avez déjà entendu cette phrase qui revient à chaque fois que la question de l’achat online est posée. Les premières réponses pour tenter de lever ces blocages sont venues des services: retour gratuit, paiement après essayage à domicile, spécification des fitting guide, généralisation des visuels multiples du produit ou encore vidéo.

Aujourd’hui la multiplication des expérimentations en AR ou VR prouve qu’il existe de nouvelles possibilités. Cantonnée à la catégorie innovation voire gadgetisation à ses débuts elles sont en train de devenir une opportunité sur laquelle l’e-commerce fonde beaucoup d’espoir. Notamment le secteur de la cosmétique qui offre maintenant une vrai plus value à ses clients. Sephora et Estée Lauder (sur le site .com uniquement) ont travaillé avec Modiface (récemment racheté par L’oréal) pour proposer des modules de réalité augmentée permettant de visualiser le ton d’un blush ou la couleur d’un lipstick sur sa propre peau et bien d’autres options encore. Pour l’avoir essayé avec l’option « live » le résultat est bluffant.

sephora-realiteaugmente-ar-augmentedreality-studioparticulier-paris

 

Autre application, Zeekit, qui vient de signer un accord avec ASOS, propose d’essayer virtuellement les produits de son catalogue sur sa propre photo. L’ameublement n’est pas en reste et lève beaucoup de frein à l’achat online (et même offline) avec des outils de mesure ou de visualisation pour l’ameublement. Camtoplan créé un plan de votre espace très simplement quand IKEA avec son module IKEA place vient agrémenter votre pièce du meuble pour lequel vous craquez. Et 2018 devrait voir les expériences se multiplier tant les opportunités sont grandes pour les vendeurs de déco et revêtement en tous genres.

Quid de la réalité virtuelle ?

Metail-realitevirtuelle-VR-virtualreality-studioparticulier-optimisationmaker-parisSi la réalité augmentée semble avoir pour le moment une longueur d’avance dans l’e-commerce, la réalité virtuelle n’a pas dit son dernier mot. Et les acteurs ont tout intérêt à regarder ce qui s’y passe en ce moment, notamment la possibilité offerte par la technologie de créer son « avatar » pour le monde online. A défaut de pouvoir essayer vous même les produits pour observer le rendu c’est votre double virtuel aux dimensions exactes qui l’essaiera. Ne courez pas déposer le brevet d’autres comme Metail l’ont fait avant vous.

Là où la réalité virtuelle présente une opportunité pour le moment c’est surtout dans la gratuité du mètre carré qu’elle offre: une boutique virtuelle coûtera toujours moins cher que n’importe quel pop-up store sur les Champs-Élysée et touchera plus de monde en terme de trafic potentiel. Où que vous soyez vous aurez toujours la possibilité d’entrer dans le magasin virtuel d’une marque. C’est ce qu’avait sans doute à l’esprit  le chinois Yihaodian qui a implanté plus de 1000 boutiques virtuelles en Chine.

La magie opère ?

Ces technologies étaient apparues à la fin des années 2000 mais étaient-elles trop avant-gardistes ou un simple effet de mode à l’époque ? L’avenir nous le dira. En tous cas aujourd’hui il semble y avoir un nouveau frétillement autour de ces thématiques, en témoigne l’intérêt des millennials pour l’AR.

millennials-augmentedreality-AR-realiteaugmentee-studioparticulier

Et ce même si des freins à l’utilisation restent présents:

  • Téléchargement d’une application tierce (déjà que ce n’est pas simple pour les marques de faire télécharger leur application si en plus vous en ajouter une seconde la marge risque d’être bien impactée),
  • Équipement d’un casque de VR
  • Immersion encore trop proche de la gamification et qui mériterait plus de finesse dans les détails
  • Coût de la numérisation d’un catalogue.

Franchir un cap grâce à ces technologies, c’est le choix qu’ont clairement fait les acteurs du e-commerce qui ont investit dans la réalité augmentée ou virtuelle. Et vous quel choix ferez-vous ? Virtualité ou réalité ? Pilule bleue ou pilule rouge ?

(1) La réalité virtuelle est un monde en 3 dimensions créé numériquement et qui reproduit la réalité ou invente des lieux, des produits, des mondes. Cela nécessite un équipement spécifique pour s’immerger dedans.

(2) La réalité augmentée est une technique permettant d’insérer en temps réel un élément 2D ou 3D dans une image réelle. (source: www.definitions-marketing.com )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

©StudioParticulier